Rechercher
  • info0627448

Pruneau cuit, pruneau cru

Traditionnellement associé au Jeûne Fédéral ou au Jeûne Genevois, le pruneau se déguste en tarte, mais aussi en confiture, en compote, ou séché.


Les légendes varient. Certaines disent qu'un jeûne fédéral a été institué en 1794, afin de renforcer l'identité suisse en pleine période de Révolution Française. La tarte aux pruneaux était alors mangée après une journée de jeûne et constituait un repas complet. Elle était souvent préparée la veille, car le jour du jeûne les familles étaient occupés à l'église, et la tarte déjà prête était un repas parfait et de saison lors du retour au foyer.




D'autres sources expliquent que l'Eglise récoltait l'argent normalement dévolu au repas du dimanche pour l'offrir aux pauvres, et que la tarte aux pruneaux constituait donc l'unique repas de la journée de jeûne, en solidarité avec les plus démunis.


Quoiqu'il en soit, le pruneau, récolté entre août et septembre, était le fruit disponible pour réaliser des tartes. Aujourd'hui encore, la tradition reste et il est de coutume d'avoir une tarte aux pruneaux sur la table pour le Jeûne Fédéral ou le Jeûne Fédéral.


Les recettes de tartes pullulent de nos jours, et chaque Suisse dispose sûrement de sa recette familiale. Nous vous proposons donc deux alternatives pour conserver les pruneaux toute l'année!


Vous trouverez ci-dessous une recette de pruneaux au sirop, et une recette de confiture de pruneaux:


Pruneaux au sirop et confiture
.pdf
Download PDF • 224KB




48 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout