Saviez-vous que des kakis poussent en Suisse ?

D’origine asiatique le kaki se décline en de nombreuses variétés, son nom signifie « fruit » en japonais.

 

En Suisse, il est possible de cultiver les espèces précoces et résistantes à l’hiver, supportant de basses températures même jusqu’à -15 degrés. D’un orange-rouge intense, l’arbre est magnifique, il s’appelle le plaqueminier. Les kakis sont riches en vitamines qui vous donneront de l’énergie, nécessaire en période hivernale. Le kaki se récolte de novembre à février.

 

La peau du kaki ne se mange pas, sa chair est molle et gélatineuse. A consommer de suite, il est très bon avec du yogourt nature, de la crème acidulée ou du séré. Si vous avez un peu de temps pour le conserver, il est aussi possible d’en faire d’excellents sorbets ou semifreddo! Au japon, le kaki est séché sous forme de guirlandes que l’on appelle Hoshigaki. Nous vous avons préparé une vidéo qui vous explique comment faire. Attention, ces guirlandes se font à partir de kakis encore un peu durs, sinon, c’est impossible de les peler…

 

A vous d’essayer de faire ces guirlandes qui décoreront vos salons pendant les fêtes, il faut attendre environ 4 à 6 semaines pour que les kakis soient bien secs mais vous pouvez aussi les déguster à tout moment avant, ils seront alors mi-secs.

 

Bon appétit !

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now